Robert Crumb s'expose au MaM

Publié le par MarieB

Noirceur, hilarité, absurdité...

... Depuis une semaine, le dessinateur fou de bande dessinée américain connu pour avoir sévi dans les seventies avec ses dessins publiés sous forme de comic book, fait l'objet d'une impressionnante retrospéctive au Musée d'Art Moderne de Paris jusqu'au mois d'août. L'occasion de découvrir l'univers chantre et déjanté de l'illustre dessinateur, qui n'hésite pas à dépeindre et à caricaturer sous toutes ses formes et à coup de LSD, l 'underground psychédélique américain des années 60. Ses thèmes de prédilection ont toujours été le sexe, la contre- culture, la musique (il est un fin connaisseur de blues, de jazz et de country des années 30) qu'il transpose dans ses planches de dessins avec humour et une certaine "trashitude" qui définieront le style Crumb!

 

Alors qu'il ne s'adonnait plus à son art depuis plus de quinze ans, Crumb reçu en 1999 la récompense suprême du Grand Prix d'Angoulême en reconnaissance ultime de son oeuvre, provoquant des animosités dans le monde de la BD, comme en atteste le témoignage du scénariste-dessinateur Greg:

 «Crumb était, avec Gilbert Shelton, le grand spécialiste en comic book de la piquouze hilarante, des volutes du shit, du sexe énorme et poilu, des mamelles colossales et du caca tous formats. Cela fit rire en son temps tous ceux qui voyaient là une revanche contre les parents, les flics, les maîtres, l'ordre établi, le bon goût, etc. Ce n'est pas nouveau. Seulement, il y a vingt ans que la vague est retombée. »

 

 

— La Lettre de Dargaud, 1999

 

Quoi qu'on en pense, cette figure mythique de la BD vous donne rendez-vous tous les jours jusqu'au 19 août 2012 au MaM de Paris:

11 Avenue du Président Wilson  75116 Paris

Publié dans Art Moderne

Commenter cet article